Jus de germes de blé (Wheatgrass juice)

Article précédent PrécédentSuivant Article suivant

Est-ce que le mystérieux et magique jus de germes de blé apporte effectivement les bienfaits qu'on lui prête ?


Cet article est une traduction de l'article Wheatgrass juice.
Posté avec la permission de Skeptoid Media. © 2014 Skeptoid Media, Inc. Copyright information.

L'autre jour, j'étais en train de boire un jus d'ananas pour mon repas de midi lorsque j'ai remarqué un poster prônant les vertus du jus de germes de blé. Je n'en pensais alors pas grand chose, mis à part que j'avais entendu de nombreuses personnes, entre autre parmi mes amis, en parler comme de la venue du messie. Alors, par curiosité j'ai commencé à me renseigner.

Je vous assure que le langage ne contient pas suffisamment de superlatifs pour décrire les tonnes de bienfaits qui sont décrits sur ce poster. Si le premier venu ne croyait que la moitié de ce poster, alors l'ignorance et la crédulité du public serait encore bien pire que ce que j'ai toujours pensé.

Jus de germe de blé, avec morceaux d'orange
Jus de geme de blé, avec morceaux d'orange
(Wikicommons, domaine publique)

Sur ce poster on pouvait trouver principalement une liste d'affirmations, presque toutes centrées sur la chlorophylle, pour laquelle il est dit que le jus de germes de blé est une source abondante. La chlorophylle, comme vous le savez est utilisée par les plantes pour faire la photosynthèse, c'est à dire pour synthétiser les protéines et les sucres dont la plante à besoin en utilisant l'énergie des radiations solaires comme source d'énergie. Cette énergie sert de moteur pour les réactions chimiques permettant de convertir le carbone de l'atmosphère ainsi que l'eau et les minéraux du sol en protéines et en sucres. La plante rejette alors ses déchets, c'est à dire l'oxygène qui est le produit dérivé de cette réaction. Les humains et les animaux ne fonctionnent pas de cette manière, ce n'est une surprise pour personne. Nous obtenons les protéines et les sucres dont nous avons besoin en mangeant de la nourriture. Nos corps n'ont que faire de la chlorophylle.

Ayant dit cela, je n'ai pas dit que le jus de germes de blé était mauvais pour la santé. Il est probablement aussi bon pour la santé que n'importe quelle plante que vous puissiez mettre dans votre mixer pour en obtenir un jus vert. Je ne dirai peut-être pas que le jus de germes de blé fourni un apport nutritif aussi important que la plupart des légumes, mais je ne pense pas non plus qu'il soit mauvais pour la santé. Cependant, les personnes qui font la publicité du jus de germes de blé ne disent pas uniquement qu'il est bon pour la santé, ils listent aussi de nombreux bienfaits médicaux imprécis aussi énormes et incroyables les uns que les autres. Comme toutes ces affirmations sont imprécises et affirment guérir un peu tout, nous nous devons de rester vigilants, et nous devons nous montrer sceptiques. Examinons quelques-unes de ces affirmations.

Le jus de germe de blé a un taux élevé d'oxygène, comme toutes les plantes qui contiennent de la chlorophylle, et le cerveau a besoin d'un apport enrichi en oxygène pour fonctionner de manière optimale.

Il est vrai que si vous supprimez les apports en oxygène de votre cerveau ses fonctions deviendront un petit peu diminuées. Cependant il est totalement faux d'affirmer que la chlorophylle est une bonne source d'oxygène. Je vous suggère plutôt de continuer à faire confiance en vos poumons pour ceci, ce sera sûrement plus efficace puisque votre corps n'est pas pourvu de feuilles. Tous les types de chlorophylles n'ont qu'un très faible taux d'oxygène. La chlorophylle est principalement constituée de carbone et d'hydrogène. La molécule de chlorophylle contient pas moins de 127 atomes d'hydrogène et de carbone, mais seulement 5 ou 6 atomes d'oxygène, 4 atomes d'azote, et uniquement un seul atome de magnésium. Cela nous permet par la même occasion de réfuter une autre affirmation à propos du jus de germes de blé qui serait que le fort taux de magnésium de la chlorophylle permettrait de fabriquer des enzymes qui restaureraient vos hormones sexuelles. Affirmation surprenante sachant que les enzymes sont des amino-acides qui ne contiennent pas du tout de magnésium. Je n'ai aucune idée de comment un unique atome de magnésium pourrait restaurer des hormones sexuelles... d'autant plus qu'on ne sait pas très bien ce que veut dire restaurer les hormones sexuelles. Si vous voulez du magnésium, prenez plutôt un comprimé de vitamines et minéraux. Si vous voulez de l'oxygène respirez un bon coup. Si vous voulez des hormones sexuelles, trouvez vous une copine.

Il a été démontré que le jus de germes de blé purifie le système lymphatique, reconstruisant le sang, restaurant l'équilibre de votre corps, éliminant les métaux toxiques des cellules, nourrissant le foie et les reins et restaurant la vitalité.

Commençons par signaler que les erreurs grammaticales sont issues du poster original, et ne sont pas dues à l'article de Skeptoid ni à la traduction de mangouste.org. Regardons ces affirmations une par une. Premièrement, il est dit que toutes ces choses ont été "prouvées". Remarquez que ces affirmations sont très imprécises et que les significations sont vagues. Que penser des phrases "restaurer l'équilibre" ou "construire le sang" ? Ces affirmations sont délibérément vagues, car si elles étaient précises, alors il pourrait y avoir des problèmes avec les autorités sanitaires (N.d.T. Food and Drug Administration aux États-Unis). En effet, si vous affirmez que votre produit est capable de diagnostiquer, empêcher, guérir, ou prévenir une maladie précise, mais que votre produit n'a pas été testé, cela vous met en violation de la loi des États-Unis (la loi 21 U.S.C. 343(r)(6)). Les personnes qui vendent le jus de germes de blé ne peuvent pas soumettre leur produit à un test car de toute évidence il y échouerait. Les voila donc réduits à s'en tenir à des affirmations vagues et imprécises telles que "construire le sang" ou "restaurer l'équilibre".

En ce qui concerne le fait que l'ingestion de jus de germes de blé diminuerait le niveau de métaux toxiques dans vos cellules, je n'ai pas réussi à trouver des études qui confirment cette affirmation. Cependant j'ai trouvé des études montrant que cette plante est une des herbes le plus susceptibles d'absorber le zinc et le cadmium du sol par ses racines. Il est donc plus facile d'être contaminé par ces deux métaux en ingérant cette plante plutôt qu'une autre. Si diminuer votre quantité de métaux toxiques est important pour vous, alors le jus de germes de blé est la dernière chose à inscrire sur votre liste de courses. Et, bien sûr, cela suppose que vous avez réellement un problème de taux élevé de métaux toxiques qui mérite d'être pris en charge. Avant de vous tourner vers des remèdes bidons pour traiter cette maladie peu fréquente, allez plutôt voir un médecin qualifié qui vous confirmera ou non que vous souffrez de ce problème. Évitez de vous tourner vers une boutique de bien être qui voudra vous vendre quelque chose. Et probablement le mieux que vous puissiez faire et d'arrêter de mastiquer la peinture au plomb qui recouvre vos volets.

Il contient la plupart des vitamines et des minéraux nécessaires à la maintenance du corps, y compris la fuyante vitamine B12.

Ça semble super ! Mais ça devient moins super quand on commence à regarder ailleurs que sur le poster, c'est à dire sur la bouteille de jus de germes de blé trouvée en boutique. On apprend qu'une petite bouteille de 56 grammes de jus de germes de blé contient seulement 15% des apports journaliers en vitamine C, et 20% en fer. Et qu'en est-il du reste des vitamines et minéraux, dont la "fuyante vitamine B12" ? Zéro, du début à la fin de l'étiquette. Voilà la vérité : une petite bouteille de jus de germes de blé apporte bien moins de nutriment qu'un unique comprimé de vitamines et minéraux.

Je serai heureux de voir un test scientifique concernant le jus de germes de blé. Et je mets au défi ceux qui vendent ce produit de choisir n'importe lequel des prétendus bénéfices du jus de germes de blé et de le soumettre à un test réel. Et par un test je ne veux pas dire une expérience vécue racontée par un illuminé racontant que son champ énergétique a été restauré. Je parle d'une des affirmations concernant ce qu'une personne réellement malade pourrait croire. Une affirmation qui pourrait le pousser à se passer du véritable traitement médical dont il a besoin. Comme par exemple l'affirmation que le jus de germes de blé permet de réduire l'hypertension artérielle. C'est en effet suffisamment simple à tester dans des conditions contrôlées, en double aveugle. Notez bien que ceux qui vendent le jus de germes de blé n'ont jamais conduit ce genre de tests, et il y a sûrement une bonne raison pour qu'ils les aient évités. Soyez sceptiques face aux affirmations miraculeuses, ou aux bienfaits vagues et imprécis, et plus particulièrement pour ce qui n'ont pas été ou qui ne peuvent pas être testées.

Pendant ce temps je vais continuer à boire du jus d'ananas, et continuer à me passer de jus de germes de blé, de gelée royale, et d'extrait de ginseng.

Références
  • Alberts, B., Bray, D., Johnson, A., Lewis, J., Raff, M., Roberts, K., Walter, P. Essential Cell Biology: An Introduction to the Molecular Biology of the Cell. New York: Garland Publishing, 1998. 12-13, 432-434.
  • Bidlack, W., Meslin, M. "Nutritional quackery: selling health misinformation." California Pharmacist. 1 Feb. 1989, Volume 36: 34-43.
  • Jarvis, W.T. "Wheatgrass Therapy." National Council Against Health Fraud Resource Documents. National Council Against Health Fraud, 15 Jan. 2001. Web. 9 Nov. 2006. <http://www.ncahf.org/articles/s-z/wheatgrass.html>
  • Lister, C. "Wheat Grass Nutritional Analyses." Crop & Food Research. The New Zealand Institute for Crop & Food Research Ltd, 12 Sep. 2002. Web. 9 Nov. 2006. <http://www.barleyleaf.co.nz/rightpages/WheatGrass.html>
  • Ross, Sharon. "Functional Foods: The Food and Drug Administration Perspective." The American Journal of Clinical Nutrition. 1 Jun. 2000, Volume 71, Number 6: 1735S-1738S.
Article précédent PrécédentSuivant Article suivant

Posté le 23 juillet 2014 |  Auteur : Brian Dunning  |  Traduction : Stanislas Francfort

Commentaires



egjoqy56