Le raisonnement par la finalité

Article précédent PrécédentSuivant Article suivant

Etude de cas sur le sexe des chimpanzés

Bouton-DLTélécharger : Audio,

Nous avons lu pour vous un article sur le blog de Nicolas Gauvrit. Cet excellent article est lui-même un commentaire d'un autre article paru dans le billet du Nouvel Observateur. Ce billet critique un travail scientifique dont le résultat porte sur la sexualité des chimpanzés. Nicolas Gauvrit nous démontre intelligemment comment l'auteur du billet du Nouvel Observateur est victime de raisonnements fallacieux et notamment nous démontre qu'il est tombé dans le piège du raisonnement par causalité inversée ; raisonnement que l'on peut résumer ainsi : les conclusions de l'étude me choquent, donc l'étude est fausse. Ce raisonnement est fallacieux. Il est clair qu'un résultat vrai peut-être choquant, et qu'un résultat agréable peut être faux. Prenons deux exemples. Le premier : il est vrai et choquant que des crimes abominables sont perpétrés. Le deuxième: il serait agréable, mais pourtant cela est faux, que tout le monde a accès aux soins et à l'eau potable dans le monde. Je vous laisse découvrir cette réflexion par la lecture de l'article original.

Références
  • L'article sur le sexe des chimpanzés : <http://psymath.blogspot.fr/2012/10/lanti-sexisme-au-service-de-lanti.html>
Article précédent PrécédentSuivant Article suivant

Posté le 01 juillet 2013 |  Auteur : Stanislas Francfort

Commentaires



cnvw2347